Biographie

Liza Vodianova est une jeune artiste peintre, d’origine russe. Née en Estonie au début des années 80, sur les bords de la Baltique, elle déménage rapidement en Crimée, près de la Mer Noire. Aujourd’hui il est peu étonnant de la retrouver installée à Nantes, proche de l’Atlantique. “La mer, dit-elle, est l’élément fixe de mon itinérance….” Déçue par des études d’architecture à Moscou, elle saisit l’opportunité de voyages européens et choisit rapidement la France…Elle reprend alors la peinture, un temps abandonnée, mais véritable objet de son désir.

Les toiles de Liza révèlent un goût puissant pour la couleur ; des teintes largement monochromes, jaune, bleu, rose, brossées en coups de pinceaux vigoureux organisent des compositions balisées de motifs, aux tracés noirs constructifs. La peinture de Liza V. est essentiellement figurative : La grande toile Au bord de la mer qui lui a valu un premier prix à La Rochelle, par le Conseil Général Charentes-Maritimes, présente frontalement une enfant très statique, suivie par une nuée de cygnes colorées. Un monochrome jaune intense structure l’ensemble et contribue au sentiment d’étrangeté de la scène. La jeune figure, le regard sidéré, tourne le dos au soleil couchant sur la plage ; indifférente ou effrayée par le cancanage des volatiles, elle suggère des sentiments d’angoisse et de solitude. D’une façon générale, les récits esquissés dans les toiles apparaissent comme une réunion anachronique d’événements de la vie et de la mémoire de l’artiste.

Bien que se défendant de toute nostalgie, l’ensemble des peintures évoque un ailleurs mystérieux. Son sens de la narration s’est du reste exprimé avec talent en 2000 dans une longue suite de toiles, illustrant un conte pour enfant. Mais au-delà de tout récit, c’est un rapport physique à la peinture qui domine son engagement pictural, source infinie de questionnements sur le caractère de son écriture. Aujourd’hui, à la faveur de formats de plus en plus grands, les espaces s’aèrent générant une écriture plus souple, plus graphique. Dans Golden Boy, le personnage pétulant de couleurs, est inséré dans un espace abstrait parcouru par une grande arabesque gestuelle, lui conférant ainsi quelques sombres pensées… Dans la jubilation des coulures et éclaboussures Du Lac de Cendrillon, le motif figuratif de la barque semble échoué dans un espace qui se délite. Très attachée à la peinture, Liza V. n’a pas d’attraits particuliers pour les autres médiums contemporains. En ce sens, l’ensemble de sa production n’est pas sans rappeler le courant intemporel de l’expressionniste nordique. On peut y voir les traces des artistes de la Brücke, mais plus sûrement celles des néo-expressionnistes des années 80 (Immendorff, Lüperz, Kippenberger… Etc.) ou encore certains aspects de l’école de Leipzig aujourd’hui. Mais au dela de ces références stylistiques, les oeuvres de Liza V. offrent déja, l’expression d’un langage très personnel et prometteur.

Louise Robin, le 1 juillet 2012

Liza Vodianova is a young painter coming from Russia. She was born in Estonia, by the Baltic Sea, at the beginning of the 80's and moved, at a very young age, to Crimea next to the Black Sea. It is no surprise that she chose Nantes to settle down, close to the Atlantic Ocean. « Sea is the settling element of my ongoing moves, she says.». She studied architecture in Moscow and then took the opportunity to travel in Europe and chose to settle in France. That's when she started painting again. Liza's works display a strong taste for colors. Yellow, Blue and Pink monochromes are swept away on the canvas surrounded by Black lines. Her painting is mostly figurative. The painting By the sea allowed her to win a first prize in La Rochelle. It represents a full-faced child followed by a horde of swans. A very intense yellow monochrome gives a feeling of strangeness and the young child figure suggests loneliness. It seems Liza mixes different events of her life in an anachronistic manner, building everything on her memories. Though she strongly denies any kind of nostalgia, her work very much represents a mysterious place. In 2000, she fully expressed her narrative talent in a series of works illustrating a child's tale by Alan Simon. Above anything else, it's her physical relationship with painting that prevails on her work. Nowadays, she prefers working on a bigger scale which enables her to create more easily with a space giving her real freedom. In her work Golden Bay, the exuberant character is surrounded by an abstract world crossed by a dark gigantic arabesque giving him depressing thoughts. Her passion for painting is so important that she doesn't work on any other contemporary kind of expression. Her work is a real reminder of the Northern Expressionism and most certainly of the neo-expressionnists of the 80's such as Immendorff, Lüperz and Kippenberger. Above all those references, Liza's work reveals a very personnal way of expressing herself and a bright future.

Formation

Fine Arts school for children, Theodosia in Crimea
1990
Fine Arts school for children, Moscow
1993
Selected for the Bright young thing Catalog, Moscow
1994
College- preparatory at the School of Architecture, Moscow
1995
School of Architecture, Moscow
1999
Painting tutoring at the Fine Arts School, Paris
2006
Course at the European Institute of Miniature, Angers
2008